Complotisme en France : où en est-on ?

Complotisme en France : où en est-on ? Listen

A livestream from Fondation Jean-Jaurès published in France

Un an après une première enquête de grande ampleur sur la prégnance du complotisme dans l’opinion publique française et alors que ce phénomène semble de plus en plus perceptible, la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch réalisent une deuxième vague.
Ses enseignements sont présentés par :
- Jérôme Fourquet, directeur du département « Opinion et stratégies d’entreprise » de l’Ifop,
- Rudy Reichstadt, membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès et directeur de Conspiracy Watch,
lors d’une rencontre publique animée par Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation Jean-Jaurès.

——

Reconnue d’utilité publique dès sa création en 1992, la Fondation Jean-Jaurès est la première des fondations politiques françaises.
Lieu de réflexion, de dialogue et d’anticipation, elle agit depuis vingt-cinq ans pour construire un monde plus démocratique, comprendre l’histoire du mouvement social et ouvrier et inventer les idées de demain.

——

Retrouvez la Fondation Jean-Jaurès sur :
- https://jean-jaures.org
- Facebook : https://www.facebook.com/fondationjeanjaures
- Twitter : https://twitter.com/j_jaures
- LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/fondation-jean-jaurès

——

Pour soutenir la Fondation Jean-Jaurès par un don, rendez-vous sur : https://jean-jaures.org/faire-un-don

——

La Fondation Jean-Jaurès étant un lieu de débats d’idées, nous avons laissé aux internautes la possibilité de commenter cette vidéo et nous vous encourageons à débattre entre vous et avec nous.
Cependant, tout commentaire sera soumis à notre charte de bonne conduite – que vous pouvez consulter ici : https://jean-jaures.org/mentions-legales#Charte – afin que toutes les conditions d’un débat apaisé et dans le respect des autres soient réunies.
Nous nous réservons donc le droit de supprimer sans préavis tout commentaire qui y manquerait ou qui serait sans rapport direct avec l’objet de la vidéo. Il va également de soi que l’internaute qui n’aurait pas respecté notre charte sera bloqué.